DRUGSTORE

Et le drugstore apparut.. Sorte de cabinet de curiosités, la boutique regorge de concepts tapageurs et mêle trois univers pour fonder une Galerie-Art Shop-Disquaire. A l'origine du projet, Cyril et Jean-Jacques et leurs deux associations respectives Sweat Art et Arbouse Recording.

Petit tour du propriétaire :

Implantée au 12 rue du Bal à Rodez depuis presque 1 an, la boutique captive par la diversité des objets proposés. L'espace se partage entre la peinture, la sculpture, l'édition, les vinyles et le matériel hi-fi.

Tous les produits sont choisis méticuleusement chez des artistes locaux ou internationaux. L'idée est de sélectionner des œuvres de qualité à des prix convenables pour que chacun puisse se faire plaisir.

Pour proposer de tels produits, les gérants peuvent compter sur un réseau d'artistes et de distributeurs colossal, et par la mise en commun de leurs expériences respectives (Jean-Jacques pour l'aspect Galerie/Art Shop et Cyril pour l'espace disquaire). Ils apportent un éclairage pointu sur chacune des productions qu'ils exposent.

Le fait de pouvoir approcher directement les œuvres donne une autre dimension à la boutique. Certaines productions protégées sont manipulables, fait assez rare dans un Artshop. Cela rompt avec l'image de la galerie mondaine inaccessible aux non-avertis. Chacun vient découvrir les curiosités exposées et s'enquérir des œuvres. Ici, les propriétaires proposent de l'art "coup de cœur" tel qu'il nous séduit et nous emporte et c'est d'autant plus agréable lorsque l'on est accompagné par des passionnés. Jean-Jacques résume cela lui-même :

"Ma façon de faire de la médiation de l'art, c'est d'en montrer. Il n'y a pas de vérité, l'art est une interprétation personnelle".

Les propriétaires s'inscrivent dans une démarche de mise en avant des artistes et pratiquent la médiation "horizontale" comme ils l’appellent ; une médiation à un seul niveau où l'artiste est présenté au public pour la qualité de son travail et où les œuvres sont mises en perspective pour donner à chacun, de manière simple, les outils pour choisir.

Côté vinyles, la multitude de genres et de titres laisse pantois et c'est peu dire.  Derrière les compilations de disques on retrouve Cyril également fondateur du label Arbouse Recording. Depuis 20 ans, il produit des artistes aux sensibilités diverses, il a accumulé une grande connaissance du monde musical et propose au grand public des artistes uniques comme L'effondras et leur terrible musique instrumentale ou les expérimentations d'Acetate zero de la pop dévastatrice. Loin des "Majors", il ausculte les perles musicales méconnues qu'il rencontre et les met en lumière. Outre son travail de production, il fait habilement plaisir à sa clientèle et sélectionne, pour la boutique, des albums d’anthologie et des coups de cœur personnels qui trouveront certainement preneur parmi le panel d'habitués, jeunes ou moins jeunes, venus fouiller dans les bacs.

 

Un lieu polymorphe

 

La boutique sert aussi de lieu d'expérimentation. Cyril, comme Jean-Jacques, s'amuse à concevoir des expositions : tous deux jouent avec l'espace ou l'accrochage mural et vont jusqu'à organiser des événements dans la galerie, notamment des concerts. C'est alors que l'espace se libère pour laisser place à la masse de visiteurs venus profiter du live ou de la tireuse installée pour l'occasion!

 

DUM SPIRO, live de leur dernier album "hors chant".

Côté studio : Francis Esteves (beatmaker) et Zedrine (auteur interprète).
Côté scène : Clémentine Thomas (batterie, pads) et Zedrine (chant, programmations, samples).

 

 

 

Leur dernier projet? Le SOUSTO SOCIAL CLUB, un bar associatif rue Bonal qui, on s'en doute, promet de belles découvertes artistiques.